Ballerina, où comment j’ai appris le « reverse engineering »

kar_s-1-2Derrière le barbare mot anglo-saxon « reverse engineering » se cache tout simplement le fait d’observer, voire de démonter, un objet, pour comprendre comment il est fabriqué afin de le reproduire. C’est ce que faisaient les couturières d’autrefois, quand les belles dames venaient les voir en leur demandant de refaire « la robe de Mme XXX ».

L’an dernier, ma collègue m’a demandé si j’accepterais de lui refaire ce pull-doudou qu’elle a porté, porté, usé … Le défi m’a plu, j’ai accepté, trouvé la laine idoine. Et puis, j’ai pris peur devant l’ampleur de la tâche, et j’ai mis de côté ce projet … qui est resté en l’état pendant un an.

En janvier, j’ai pris plusieurs résolutions tricotesques, dont celle de vider mon immense placard tiroir à en-cours et à « peut-être », pour avancer sur des bases plus saines, et éviter de plonger dans une spirale d’auto-culpabilisation. Le tricot est un loisir voire un plaisir, pas une peine.

J’ai donc pris mon courage à deux mains, un cahier, un stylo, un mètre, mes aiguilles. J’ai échantillonné, mesuré, fait un nombre incalculable de règles de trois, pris plein de notes, et démarré. Ce pull n’avait l’air tout simple, mais en fait, il est plein de petits détails qu’il a fallu étudier soigneusement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et voilà ! Il m’a fallu un mois réaliser Ballerina. Je l’ai offert à sa destinataire, qui m’a fait le plaisir d’accepter que je prenne quelques photos pour vous montrer comme il lui sied bien.

Le pire, c’est que j’en ai un autre à reproduire, heureusement, ce mélange de maths et de tricot ne m’a pas foncièrement déplu ^.^
A tel point que (je vous en cause tout bientôt), j’ai fait la même chose avec un autre type d’aiguilles.

Mais avant de le démarrer, je me fais (enfin !) un pull, avec juste un patron à suivre bêtement, celui-ci : Seawater, qui me faisait de l’oeil depuis longtemps. Et devinez ? Il ne sera même pas bleu 😉

Advertisements

4 réflexions sur “Ballerina, où comment j’ai appris le « reverse engineering »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s