La très longue histoire du pull qui ne voulait pas se laisser tricoter

Il était une fois un zoziau, votre servante, qui se décida un beau matin de 2013 d’apprendre à tricoter. Un an plus tard, j’étais manifestement accro. 2014 fut très rude pour mon porte-monnaie: je découvrais le monde merveilleux des écheveaux teints artisanalement, et je remplissais mon frigo sans mesure. Hein ? Un frigo ? Ben oui, pourquoi pas ? la Sea Wool de Fleece Artist fut un … Continuer de lire La très longue histoire du pull qui ne voulait pas se laisser tricoter

Comment ça, je travaille un peu trop du chapeau ?

Les bonnets sont des projets gratifiants. Peu encombrants et rapides à réaliser, ils sont terminés avant que l’on se lasse (comment cela, je commence à souffler devant ma 6ème mitaine Vasama ?) Je les tricote en toute saison. Hé oui, même quand il fait chaud (ceci dit, jusqu’à présent, on ne peut dire que ce soit le cas, ahem) Mon tiroir à tricots commence à … Continuer de lire Comment ça, je travaille un peu trop du chapeau ?

Ché n’é pas chômééééé

Ché n’é pas chômééééé pendant ce mois j’ai beaucoup tricotééééé des z’oiseaux et des mitaines et des châleuuuuh par dizaines et puis un petit gilet non, toi non plus, tu n’as pas chômééééé … à chanter sur cet air-ci : Ché n’é pas changéééééé Heu, non ce n’est pas vrai, je n’ai pas tricoté des châles par dizaines, je suis bien trop lente ^^ Squirrel’s … Continuer de lire Ché n’é pas chômééééé

Vasama collection : donne-moi ta main, épisodes 3 et 4

Il semblerait bien que j’ai commencé à me spécialiser dans la réalisation des mitoufles Vasama.
Dans le cadre de l’échange « Donne-moi ta main, et prends la mienne », toujours aussi dynamique, ce modèle semble faire envie. Des mitaines avec « chapeau de doigts » et « chapeau de pouce ».

Et ça tombe bien, car
Continuer de lire « Vasama collection : donne-moi ta main, épisodes 3 et 4 »

Donne-moi ta main, épisode 2

Ah, le Celtikal … Un KAL très sympa qui s’est tenu l’an dernier, une trentaine de châles Celtik Myths tricotés de concert. Et qui n’a jamais réussi à le terminer ? Bibi, l’organisatrice du kal, la honte. A l’occasion de la réalisation de ce projet, j’ai compris que je suis une tricoteuse lente. Les torsades prennent du temps, du temps, du temps. J’ai insisté, pourtant, … Continuer de lire Donne-moi ta main, épisode 2

Ballerina, où comment j’ai appris le « reverse engineering »

Derrière le barbare mot anglo-saxon « reverse engineering » se cache tout simplement le fait d’observer, voire de démonter, un objet, pour comprendre comment il est fabriqué afin de le reproduire. C’est ce que faisaient les couturières d’autrefois, quand les belles dames venaient les voir en leur demandant de refaire « la robe de Mme XXX ». L’an dernier, ma collègue m’a demandé si j’accepterais de lui refaire ce … Continuer de lire Ballerina, où comment j’ai appris le « reverse engineering »

Il y a quelqu’un ? Non, il n’y a personne. Ah, bon !

Non non, le silence n’est pas annonciateur de la tempête. C’est juste que l’oiseau tricoteur, très occupé, n’a pas trouvé le temps de venir partager avec vous ses aventures lainesques, mais pas seulement !!! (teaser, teaser … des news bientôt). Mais promis, il va s’y mettre. Je commence donc par l’activité des mois de février et mars. Je ne sais ce qui m’a pris, influencée … Continuer de lire Il y a quelqu’un ? Non, il n’y a personne. Ah, bon !

Comment j’ai appris à faire de la brioche « à l’insu de mon plein gré » (vidéo inside)

Il n’aura échappé à aucune tricoteuse que la côte anglaise, ou point brioche, est le point à la mode depuis quelques années. A plat, en rond, uni ou bicolore, la brioche fleurit partout.

En réalité, je ne souhaitais Continuer de lire « Comment j’ai appris à faire de la brioche « à l’insu de mon plein gré » (vidéo inside) »